affaire RAGDOLLAMOUR

Par rapport à l'affaire "ragdollamour", reprise de mon nom de domaine en code source et en balise et forum pour vendre et acheter, les gendarmes nous ont demandé d'apporter des preuves. Non seulement, nous leurs en avons apporté et eux-mêmes en ont trouvé.

Ce qui nous a habitué à apporter des preuves sur toutes les choses que nous disons aussi bien écrites que visuelles et au contact avec nos chats. Ce qui est certainement loin d'être le cas de certaines personnes qui ne véhiculent que des "on-dits" confirmé lors d'une entrevue entreprise par nous-même bien entendu. Il est très simple de véhiculer ou de colporter des propos diffamatoires ou mensonges envers des éleveurs ou autres mais moi, MARTINEZ Daniel, j'invite ces personnes à me contacter pour prendre connaissance du fond réel de ces propos. Ce qui évite beaucoup de quiproquos, et d'ambiguités ainsi que des histoires qui n'en finissent pas. Ce qu il faut comprendre : c'est que certains jouant de leurs privilèges s'octroient le droit de reprendre un nom de domaine en code source et balise constatés par des avocats et gendarmes et que nous, il faudrait fermer les yeux et ne rien dire, et que en se défendant, les propos diffamatoires ont commencé sur notre élevage, et comme par hasard quelques jours apres une lettre de mise en demeure début 2011. Comme par hasard bien sûr tout ceci la gendarmerie l'a bien constaté comme nous bien sûr. S'il y a des petits malins qui signent des emails avec mon nom DELMAS via un site où il est soi-disant impossible de retrouver la trace, nous ferons intervenir la gendarmerie une fois de plus.

En ce qui concerne les différentes sollicitations à propos de l'élevage, de la race ragdoll, de notre modeste savoir-faire : nous ne répondons pas. Viviane DELMAS

Date de dernière mise à jour : 15/01/2012